Vitamine C pour le rhume data-src=

1 min

La vitamine C permet-elle vraiment de guérir le rhume ?

Ah, le rhume ! Ce compagnon indésirable qui débarque sans prévenir, surtout pendant l’hiver, et transforme nos journées en une succession de reniflements, de toux et de paquets de mouchoirs. Vous voyez de quoi nous parlons, n’est-ce pas ? Qui n’a jamais cherché désespérément une solution rapide pour se débarrasser de ce fléau ? 


Parmi les remèdes les plus populaires, la vitamine C, vitamine hydrosoluble essentielle pour l'organisme, est souvent en tête de liste. Mais, est-ce que cette petite vitamine est vraiment la baguette magique pour vaincre le rhume, ou est-ce juste une légende bien enracinée ?


Nous vous emmenons dans un voyage à travers les preuves scientifiques pour démêler le vrai du faux.

D'où vient le rhume ?

Le rhume correspond à une infection des voies respiratoires supérieures (voies nasales et la gorge), particulièrement répandue en hiver. 


Près d’une centaine de virus peuvent occasionner le rhume. La principale famille de virus impliqués sont les “rhinovirus” ou “virus des fosses nasales”. Le rhume est une affection faiblement contagieuse mais qui pourtant touche la plupart des gens en moyenne 2 à 3 fois par an.  


En effet, les rhinovirus peuvent subsister plusieurs heures en dehors du corps et peuvent donc facilement entrer en contact avec les voies nasales. Contrairement aux idées reçues, la diffusion du rhume n’est pas directement corrélée à la baisse de la température. En fait, c’est la tendance accrue à fréquenter des lieux clos en hiver – et donc plus concentrés en individus – qui justifie davantage la propagation du virus.

Les origines de la croyance

La croyance que la vitamine C peut prévenir ou guérir le rhume remonte aux années 1970. C’est là que Linus Pauling, un chimiste brillant et double lauréat du prix Nobel, a proclamé les bienfaits des doses élevées de vitamine C. Ses écrits ont rapidement fait des émules, et voilà comment la vitamine C a gagné ses galons de super-héros dans notre lutte contre le rhume.

Les études scientifiques sur la vitamine C et le rhume

Pour voir si notre super-héros tient vraiment ses promesses, de nombreuses études ont été menées. L’une des plus complètes provient de la Cochrane Collaboration, connue pour ses analyses rigoureuses.

Prévention du rhume

La méta-analyse de la Cochrane Collaboration(1) nous offre une belle révélation : pour la majorité d’entre nous, la prise régulière de vitamine C n’empêche pas d'attraper le rhume (désolé de casser le mythe !). 


Toutefois, si vous êtes un athlète d’endurance, comme un marathonien, un skieur ou même un soldat en formation, il semble que la vitamine C pourrait réduire vos chances de tomber malade. Cela est peut être attribué au fait que la vitamine C contribue à soutenir le système immunitaire. Peut-être que courir un marathon sous la pluie ne vous paraîtra plus si terrible ?

Durée et sévérité des symptômes

Bon, la prévention n’est peut-être pas au rendez-vous, mais qu’en est-il de la durée et de la sévérité des symptômes ? La prise régulière de vitamine C pourrait, selon la même méta-analyse, réduire légèrement la durée du rhume – de 8% chez les adultes et de 14% chez les enfants. 


En d’autres termes, au lieu de traîner ce rhume pendant dix jours, vous pourriez vous en sortir en neuf. Pas de quoi sauter au plafond, mais toujours bon à prendre !

Prise de vitamine C après l’apparition des symptômes du rhume

Et si vous commencez à prendre de la vitamine C dès les premiers éternuements ? Là encore, les études sont décevantes : il n’y a pas d’effet significatif sur la durée ou la sévérité du rhume. Eh oui, il semblerait que notre super-héros arrive un peu trop tard à la fête.

Les mécanismes biologiques de la vitamine C

La vitamine C a pourtant des atouts dans sa manche. Elle est connue pour ses propriétés antioxydantes et pour sa contribution au soutien de notre système immunitaire. Elle aide à protéger nos cellules des radicaux libres et est essentielle à la production de collagène, qui répare nos tissus.


Cependant, face à la diversité des virus responsables du rhume, ces super-pouvoirs ne suffisent pas toujours.

Conclusion

En conclusion, bien que la vitamine C soit un élément crucial pour notre santé, les preuves scientifiques montrent qu’elle n’est pas la panacée contre le rhume. Elle peut légèrement raccourcir la durée des symptômes, mais ne prévient ni ne guérit le rhume. 


Alors, avant de vous jeter sur des doses massives de vitamine C en cas de rhume, rappelez-vous que d’autres mesures simples, comme une bonne hygiène des mains et une alimentation équilibrée, sont vos meilleurs alliés. Quant à la vitamine C, consommez-la raisonnablement et profitez de ses bienfaits dans le cadre d’une alimentation saine !


(1) Douglas RM, Chalker EB, Treacy B. Vitamin C for preventing and treating the common cold. Cochrane Database Syst Rev 2000;(2):CD000980.

Partager cet article

En lien avec l’article

Produits recommandés

Continuer votre lecture

17/05/2023

Bienfaits de l’acide hyaluronique : 10 idées reçues

04/05/2023

Comment préparer sa peau au soleil ?

03/05/2023

Le secret d'une peau repulpée : la cure d'acide hyaluronique