5 min

Tout savoir pour éviter la carence en fer chez la femme enceinte

L’article en quelques points clés

Le fer est un oligo-élément indispensable au bon fonctionnement de l'organisme. Celui-ci joue un rôle capital dans l’oxygénation du sang et participe à la réduction de la fatigue.

Durant la grossesse, les besoins sont presque deux fois plus élevés qu'en période "normale".

Une carence en fer, notamment chez la femme enceinte peut vite être lourde de conséquences. C'est pourquoi, il est important d'agir au plus vite !

Consommer des aliments riches en fer et si besoin prendre des compléments alimentaires à base de fers sont à conseiller pour pallier d'éventuelles carences. Petite astuce : penser à augmenter ses apports en vitamine C qui favorise l'absorption du fer.

Aaaah, les joies de la grossesse… Au cours de cette heureuse période se trouvent cependant quelques contraintes et changements liés à ce moment fort de la vie. Des exemples : les modifications des besoins alimentaires ou encore certaines restrictions indispensables pour protéger Bébé. D'ailleurs, qui ne connaît pas la fameuse « envie de fraises », ou n’a pas entendu parler de la dangerosité de l’alcool ou de la cigarette pour le fœtus ?    


Ce qu’on sait un peu moins, c’est que la grossesse implique des besoins supérieurs en micronutriments spécifiques. Et parmi ceux-ci, on en compte un particulièrement important : le fer.


Mais pourquoi consommer plus de fer chez la femme enceinte ? Carence en fer et grossesse : quels sont les risques, et comment les éviter durant la grossesse ?    


Pas de panique, nous voyons ça ensemble sans plus tarder !  

fer femme enceinte

Manque de fer chez la femme enceinte : les raisons & les risques

Quel que soit votre âge, votre sexe ou votre situation, le fer reste un micronutriment essentiel au bon fonctionnement du corps humain. La femme enceinte n’a bien sûr pas « le monopole du fer » !    


Le fer joue un rôle capital dans l’oxygénation du sang. C’est une composante essentielle de l’hémoglobine, elle-même protéine présente en grandes quantités dans les globules rouges du sang. Le fer et l’hémoglobine contribuent à véhiculer l’oxygène inspiré à travers tous les organes du corps. 


Le fer est également indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire fonctionnel et aide à la bonne marche de certaines fonctions cognitives comme la concentration ou la mémoire. Enfin, il aide à réduire la fatigue.    


Lors de la grossesse, votre organisme produit, logiquement, plus de sang, puisqu’il doit alors assurer la survie de deux personnes plutôt qu’une. Tout aussi logiquement, qui dit plus de sang dit besoin de plus de fer : l’apport de fer requis pour une femme enceinte augmente parce que votre sang doit aussi alimenter votre bébé en oxygène, en plus de vous.    


En prime, certains de vos organes sont plus mis à contribution lors de la grossesse, comme les reins ou l’utérus, par exemple. Ils requièrent donc un volume sanguin plus élevé, ce qui, là encore, augmente les besoins en fer.    


En cas de manque de fer pour une femme enceinte, que se passe-t-il ? Rien de bon ! Pour vous, en raison du manque d’hémoglobine, vous risquez d’être pâle, fatiguée voire épuisée (selon le degré d’anémie, ou manque de fer dans le sang), de subir des variations d’humeur ou des difficultés de concentration. La qualité de votre sommeil comme votre moral peuvent aussi en prendre un coup.    


Plus grave : si vous manquez énormément de fer (par exemple avec une carence en fer avant même votre grossesse), vous risquez d’accoucher d’un bébé prématuré, ou d’un poids très faible. Le bébé peut aussi puiser dans vos réserves de fer si votre apport lui est insuffisant, ce qui aggraverait encore votre propre état de santé.

De quelle quantité de fer avons-nous besoin durant la grossesse ?

Les besoins en fer varient sensiblement en fonction de plusieurs critères, dont l’âge et le sexe. Une femme adulte ayant ses règles aura par exemple besoin de 11 à 16 mg de fer par jour, selon que ses pertes menstruelles soient plus ou moins élevées (les sources divergent, mais nous citons ici l’Anses, qui nous semble plutôt digne de confiance).    


D'autre part, la hausse des besoins en fer pour une femme enceinte est compensée, du moins durant le premier trimestre, par l’absence de règles (et donc la non-perte de sang habituelle, ce qui permet de conserver son stock de fer). Néanmoins, les besoins en fer augmentent chez la femme enceinte et le développement du fœtus. Ainsi, on estime les besoins journaliers en fer entre 25 et 30 mg lors du troisième trimestre – presque deux fois plus qu’en période « normale » !  

Nous vous recommandons

Fer Bisglycinate

Fer Bisglycinate Ferrochel® hautement assimilable associé à de la vitamine C.

  • ✅ Fer chélaté à la biodisponibilité élevée
  • ✅ 14 mg de fer élément par gélule
  • ✅ Avec de la vitamine C Quali®-C
  • ✅ 3 mois de cure
Voir la fiche produit

Comment consommer assez de fer pour éviter les carences ferriques pendant la grossesse ?

Puisque vos besoins en fer augmentent tout au long de la grossesse, et qu’une carence en fer pour une femme enceinte peut être lourde de conséquences, la conclusion est simple : vous devez consommer plus de fer ! 


Pour ça, deux options simples et complémentaires s’offrent à vous :

Veiller à avoir une alimentation riche en fer

Parmi eux, citons les abats, la viande rouge, la volaille, ainsi que les fruits de mer et poissons, pour ce qui est du pan animal. Concernant fer d’origine végétale, il se trouve dans les produits céréaliers, les fruits et légumes verts (mais pas tant que ça dans les fameux épinards !), les oléagineux, les algues, ou encore le chocolat noir. 


Notez que le fer d’origine animale (dit héminique) s’absorbe mieux que le fer d’origine végétale (ou non héminique). Privilégiez donc le premier. Et pour une assimilation de fer encore meilleure, couplez votre consommation à la prise de vitamine C (oranges, agrumes, poivrons…).

Prendre des compléments alimentaires de fer

Il existe de nombreux compléments alimentaires bien utiles pour combler certaines carences lors de passages particuliers de votre vie : la grossesse en est un, et il est possible d’obtenir le fer manquant à votre organisme avec un complément alimentaire de fer (de préférence sous forme bisglycinate, hautement biodisponible). Si possible, complétez votre cure de fer avec de la vitamine C, qui accroît l'assimilation du fer.

Pour finir

En résumé, soyez attentive à votre alimentation, écoutez-vous et complémentez-vous au besoin. Le manque de fer pour une femme enceinte n'est pas le plus difficile à déceler et en consommer comblera vos besoins. Ainsi, ni vous ni votre bébé n'aurez aucun souci dû à un manque de fer ! 😉

Partager cet article

En lien avec l’article

Produits recommandés

Continuer votre lecture

31/03/2021

Quelles sont les vitamines prénatales les plus importantes pour une grossesse en bonne santé ?

20/09/2021

Troubles du sommeil : 8 conseils pour mieux dormir

10/03/2021

Nos 5 conseils pour renforcer votre système immunitaire