body positive data-src=

5 min

Mouvement Body Positive : apprendre à s'aimer et se détacher des injonctions, notre vision et conseils

À l’approche de l’été (et toute l’année en réalité), l’injonction aux corps parfaits peut être lourde de conséquences sur le bien-être émotionnel des femmes et des hommes. Vous l’avez sûrement remarqué, l’expression “mouvement Body Positive” a envahi les magazines et réseaux sociaux depuis plusieurs années.


👀  Ce terme, un peu trop banalisé, n’est pas toujours bien utilisé par les personnes qui se le sont approprié. Le rapport au corps étant étroitement lié au bien-être personnel, nous souhaitons mettre les points sur les i (et les barres sur les normes de la beauté) ☝️

Le Body Positive, qu’est-ce que c’est ?

Tout le monde en parle, mais savez-vous définir clairement le mouvement Body Positive ? 


Alors que les contenus en ligne regorgent de mécompréhensions et d’interprétations erronées, il est temps de faire un petit retour en arrière !

body positive

Définition, origine et évolution du mouvement Body Positive

Si l’on en lit certains articles en ligne (et les réseaux sociaux), le mouvement Body Positive aurait été créé à la fin des années 90, et plus précisément en 1996, à l’initiative de deux Américaines : Connie Sobczak et Elizabeth Scott, respectivement autrice et psychologue.


Les deux femmes ont lancé l’organisation Body Positive suite au décès de la sœur de Connie, touchée par des troubles du comportement alimentaire. L’autrice, elle-même guérie de ses TCA, décide alors de se lancer dans la lutte contre les injonctions relatives au corps et à la représentation de la beauté.


Son objectif ? Aider le plus de personnes à adopter une relation plus saine avec leur corps et l’alimentation, et dénoncer les diktats sociétaux de la beauté (surtout celle des femmes).


Mais le mouvement body positive (sans majuscules) remonte au Fat Acceptance Movement initié à la fin des années 60 à New-York. Leur mission était de lutter activement contre les normes autour de la corpulence, la graisse et le tissu adipeux. Un mouvement profondément féministe, qui a émergé conjointement avec les luttes pour les droits civiques (comme le Black Power).


Mais aujourd’hui, les réseaux sociaux et de nombreuses marques se sont emparées du Body Positive, de manière plus ou moins authentique.

Le mouvement Body Positive pour challenger les normes sociétales

Qu’il s’agisse de l’organisation lancée en 1996 ou du mouvement Body Positive initié par le Fat Acceptance Movement dans les années 60, le but reste sensiblement le même : tendre vers une acceptation de soi et de son corps.


➡️ L’organisation Body Positive est axée sur l’amour de soi, une relation saine et apaisée avec son corps et l’alimentation et une libération des injonctions liées à la minceur, quelle que soit sa corpulence.


➡️ Le mouvement body positive issu de la lutte du Fat Acceptance Movement se veut plus politique, et se considère comme partie intégrante des luttes contre toutes les formes d’oppression (classisme, racisme, sexisme, âgisme, exploitation financière, impérialisme, etc). Le Fat Manifesto déclare une opposition forte contre les industries “réductrices” :

  1. Les centres de perte de poids,

  2. Les livres et produits “régimes”,

  3. Les aliments vendus comme “diététiques” ou encore les produits minceur ou coupe-faim.

Et en cela, Novoma s’aligne. Prendre soin de soi ne devrait pas être inscrit dans une démarche de contrôle du corps. Notre article sur le mythe autour des probiotiques pour maigrir devrait vous intéresser. 👌

body positive

Le Body Positive et l’acceptation de soi : un long chemin

La culture (et l’époque) dans laquelle nous évoluons est marquée par des tendances beauté et normes de référence variables. Or, vous le savez, notre génération est celle de l’omniprésence des réseaux sociaux et du culte des corps lisses, musclés et sans défauts, très éloignés du mouvement Body Positive ! Ce qui n’est pas sans conséquences pour notre bien-être mental.

Images retouchées, intelligence artificielle, diktats de la minceur… Comment réussir à adopter le Body Positive ?

Images retouchées ou générées par l’I.A, filtres sur les réseaux sociaux : adopter une relation apaisée avec le corps et l’alimentation est devenu un vrai combat au milieu des pressions sociétales.


Les premières personnes touchées par ces images ? Les jeunes adolescents, soumis de plus en plus tôt aux écrans et aux réseaux sociaux.



📊 Des chiffres qui ne mentent pas : une méta-analyse publiée en 2022 par l’Université de Bordeaux regroupant les résultats de 30 études scientifiques a mis en lumière les conséquences des réseaux sociaux sur l’insatisfaction corporelle chez les adolescents :


La fréquence et l’utilisation des plateformes sociales est associée à


  1. Une faible satisfaction liée à l’apparence et au poids,

  2. Une tendance dépressive,

  3. Des restrictions alimentaires,

  4. Des comportements voués à l'accroissement musculaire (chez les garçons),

  5. Une volonté de perte de poids (chez les filles) et des difficultés émotionnelles.


Sans oublier que l’exposition à des corps retouchés, ultra-musclés et sans défauts est majorée par nos chers algorithmes. L’époque du Minitel semble lointaine… 😶‍🌫️


Autre élément, le mouvement Body Positive est désormais largement utilisé sur Instagram, notamment par des personnes relativement minces, qui mettent en avant ce qu’elles estiment être des défauts, comme la cellulite. Les défenseurs du mouvement Fat Acceptance y voient là une surreprésentation des personnes “minces” en défaveur de leur cause.


➡️ Selon nous, pour améliorer notre rapport au corps et adopter une vision “Body Positive ”, la première étape est de passer en revue les contenus auxquels nous sommes exposés !


 Heureusement, certaines figures inspirantes valorisent la diversité des corps et des apparences, notamment sur Instagram.

body positive

Les figures inspirantes pour ancrer le mouvement Body Positive

Si l’on met les influenceurs qui tentent de s’approprier le terme mouvement Body Positive à des fins commerciales, plusieurs figures inspirantes contribuent, à leur échelle, à un changement de perspective sur les représentations de la beauté :


  1. L’américaine Celeste Barber et son humour particulièrement décalé.

  2. Le compte Eff Beauty Standards, une communauté mettant en avant le mouvement fat activist.

  3. Ninah Bulles, blogueuse Lifestyle et couturière, à retrouver sur les réseaux pour ses prises de parole et ses créations Body Positive “cousues main”.


D’autres comptes se sont emparé du mouvement Body Positive, mais en réalité le vrai travail commence avec soi, au quotidien. 😌

Nos conseils pour incarner un Body Positive à votre image

Notre vision du mouvement Body Positive? Prendre de la distance avec les injonctions liées au poids ou à la beauté, et apprendre progressivement à célébrer toute notre personne par une hygiène de vie respectueuse du corps et bénéfique au bien-être émotionnel.

Une alimentation équilibrée et riche en saveurs

Si l’on suit les principes du mouvement Body Positive, l’alimentation ne doit pas être synonyme de régime, encore moins de restriction ou de culpabilité, mais de plaisir au service du bien-être. Exit l’assiette de brocolis-poulet.


Comment adopter une relation saine à l’alimentation ?


✅ Honorez les besoins de votre corps en intégrant des aliments riches en nutriments essentiels : des acides gras de type oméga 3 pour l’équilibre nerveux et le fonctionnement cardiovasculaire, des fruits et légumes frais et de saison, des protéines variées et de qualité, etc.


✅ Suivez les principes de l’alimentation intuitive : respectez votre appétit en écoutant les signaux de votre corps… ce qui suppose aussi de savoir s’arrêter au bon moment.


✅ Prenez le temps de manger avec conscience et plaisir : profitez de ce moment de pause pour ralentir, que vous soyez seul ou entouré.


✅ Cultivez le plaisir, avec modération : c’est toujours l’excès qui fait le poison !


Le mouvement Body Positive nous invite à développer une relation saine avec la nourriture, en considérant que chaque aliment a sa place dans notre alimentation et que les repas ne doivent en aucun cas devenir une source de stress !

Nous vous recommandons

meilleur ashwagandha

Ashwagandha Bio

Formule à base d’extrait de racine pur d’Ashwagandha Bio breveté KSM-66®.

  • ✅ Breveté KSM-66®
  • ✅ 500 mg d'ashwagandha par gélule
  • ✅ 5% de withanolides
  • ✅ Certifié Bio par Ecocert
Voir le produit

Une activité physique adaptée et source de plaisir

Qui dit mouvement Body Positive, suppose activité physique quotidienne. Le bien-être corporel passe par le mouvement, et ce, quel qu’il soit : courir, danser, nager, faire du yoga, danser au milieu de votre salon, vous balader…


Dans le cadre du Body Positive, l’idée n’est pas d’atteindre des standards corporels, mais de trouver du plaisir dans le mouvement, seul ou à plusieurs ! ⛹️

Un travail personnel pour gagner en confiance et bien-être émotionnel

La confiance en soi et le bien-être mental sont deux grands objectifs loin d’être simples à atteindre pour de nombreuses personnes !


Si l’on met de côté les difficultés liées à notre histoire pouvant être à l’origine de mal-être et de manque d’estime personnelle (enfance, relations passées, contexte de vie), la confiance en soi est un travail de chaque instant, qui plus est, dans une société où sortir des cases n’est pas toujours bien perçu. Et en cela, le mouvement Body Positive peut tous nous aider à prendre notre place.


Nos conseils : 


🧘 Intégrez des techniques de pleine conscience qui aident à être ancrés dans l’instant, sans jugement : la pratique du yoga ou de la méditation aident à réduire l’anxiété et le stress, tout en améliorant le bien-être et l’auto-compassion.


🧠 Prenez soin de votre système nerveux : notre tolérance émotionnelle est directement liée à la régulation de la nervosité, et cela passe par un sommeil réparateur et si besoin des plantes adaptogènes pour soutenir l’équilibre émotionnel et améliorer la résistance de l’organisme. La Griffonia et l'Ashwagandha en font partie !


🫂 N’hésitez pas à faire appel à un thérapeute pour vous aider à déconstruire les croyances limitantes : un accompagnement émotionnel peut contribuer à regagner confiance en soi et acceptation.


Ainsi, le mouvement Body Positive ne se limite pas à une question d’apparence physique ; il s’inscrit dans une démarche d’acceptation de soi et de lutte pour une plus grande diversité des corps. Et entre nous : apprendre à s’aimer, c’est aussi apprendre à mieux aimer…

FAQ

Comment pratiquer le body positive ?

Mettez en place des actions quotidiennes pour prendre soin de vous et vous célébrer : une activité physique, s’entourer de personnes qui prônent l’acceptation des corps, passer faire le tri dans les contenus auxquels vous êtes exposés, prendre plaisir lors de vos repas, intégrer des techniques de relaxation.

Pourquoi être contre le Body Positive ?

Selon certains, toute personne est légitime à utiliser le terme Body Positive, qu’importe leur corpulence. Pour d’autres, seules les personnes sous-représentées ayant une corpulence hors normes sont légitimes pour en parler. La vraie question à se poser : que représente le Body Positive représente pour vous !

Qui a inventé le body positive ?

Le body positive est issu du Fat Acceptance movement, né dans les années 60 aux Etats-Unis. Il a ensuite été repris en 1996 par l’auteure Connie Sobczak et la psychologue Elizabeth Scott.

Marie ARNOULT

Consultante & rédactrice en santé, nutrition, sexualité et psychologie

Passionnée par l’art des mots et leur impact depuis toujours, Marie est diplômée en droit international, développement durable et nutrition, enjeux marketing, et se forme depuis 2023 en tantra, en psycho-trauma, polarités et outils de régulation émotionnelle. Animée par la transmission de savoirs, elle produit les podcasts Sois Sage et Parle Fort et Les Mots C’est Bien Beau.

Share this article

Related to the article

Recommended products

Continue reading

22/07/2022

Ashwagandha and its benefits not to be missed

Read more

4 min

04/05/2023

How to prepare your skin for the sun?

Read more

7 min

06/11/2023

Skin and nutrition: discovering foods that are good for the skin

Read more

6 min